Raspberry Cluster – S01E01 – Un micro cluster pour moins de 400 Euros !

Raspberry Cluster - S01E01

Avec la folie du Cloud Computing, on vous parle depuis quelques temps de containers docker, de clusters, d’orchestrateurs pour permettre aux infrastructures d’être scalables et résilientes. De nouveaux mots et concepts qui gravitent autour de la démarche DevOps.

J’ai donc décidé de créer mon propre projet, la construction d’un cluster de plusieurs Raspberry pi pour apprendre à utiliser tous les outils d’administration et de gestion de plateforme cloud et de vous faire profiter de ces nouvelles connaissances.

Choix du matériel !

Tout d’abord avant de choisir du matériel, je voulais que mon Cluster de Raspberry Pi soit transportable et autonome pouvant se connecter à ma connexion 4G (partage soit avec mon SmartPhone ou soit avec mon Airbox 4G).

Il me fallait donc un routeur Wifi, pour créer un réseau entre le Cluster et ma connexion à internet, accompagné d’un switch 8 ports Gigabits pour connecter tous les Raspberry Pi (il est possible de le faire en Wifi, mais après quelques tests avec des Raspberry Pi Zéro W, j’ai trouvé que ce n’était pas très rapide, ni très stable) et de pouvoir alimenter tous les Raspberry Pi avec un seul chargeur multiport USB.

La liste de mes courses :

Je ne vous ai pas menti, un Raspberry Cluster pour 393,46 €TTC (chez Amazon, les frais de port sont généralement gratuits).

En option pour me connecter avec mon boitier Airbox 4G et distribuer en Ethernet :

Le montage du  Raspberry Cluster

Après ma commande, j’ai réceptionné régulièrement les jours suivant du matériel, c’était Noël (en fonction des ruptures, je n’ai pas toujours eu le même fournisseur), le montage va donc pouvoir commencer.

Allez, je le sais, vous êtes certainement comme moi, vous aimez étaler vos jouets et les regarder comme un enfant !!! Une petite photo du matériel, je n’ai pas résisté, j’ai déjà fait quelques montages.

Raspberry Cluster - matériel

Passons au montage d’un étage, il faut un “layer” en acrylique transparent, un Raspberry Pi 3, un set de 3 dissipateurs en Aluminium, un carte micro SD de 16Go, 4 vis M2.5 avec 4 boulons et 4 entretoises en plastic transparent pour surélever le Raspberry Pi 3 du Layer et enfin 4 entretoises en laiton/acier inoxydable hexagonale pour monter l’étage.

Raspberry Cluster - matériel pour un étage

Raspberry Cluster - montage d'un étage

On renouvelle l’étape précédente 6 fois, jusqu’à obtenir sa tour Cluster de 6 Raspberry Pi 3 !

Raspberry Cluster - montage des étages suivant

Pour finir, j’ai bricolé l’installation de 2 Raspberry Pi Zéro W que j’avais dans mes tiroirs pour pousser les essais un peu plus loin. C’est fait le Raspberry Cluster est monté, maintenant je vais fixer mon cluster au Switch, ce qui permettra d’avoir un matériel compact et transportable facilement.

Raspberry Cluster - montage des 6 étages

Pour ce faire, j’ai enlevé le capot du switch, rien de bien compliqué, 4 vis à dévisser. J’ai fait 4 trous avec ma perceuse sans fil et un foret métal adapté au diamètre nécessaire. J’ai terminé par visser le Raspberry Cluster au capot du switch et j’ai enfin revissé le tout.

Raspberry Cluster - démontage du switch

Raspberry Cluster - montage du clusteur sur le switch

Raspberry Cluster - montage du dernier étage

Raspberry Cluster - vue de face du cluster

C’est presque parfait, maintenant il me reste le chargeur USB à fixer au Raspberry Cluster à l’aide de colliers de serrage en plastique que j’ai choisi transparent.

Raspberry Cluster - montage du chargeur USB

Raspberry Cluster - chargeur USB vue de derrière

La bête est prête, on va pouvoir la préparer pour commencer les différents scénarii et passer à l’épisode suivant.

On m’a fait la demande de la version en fonctionnement (je n’avais pas encore mes câbles, mais maintenant tout est opérationnel).

Raspberry Cluster - S01E01 - 11

Michaël LIXON
Michaël LIXON
Ingénieur Études et Développement - Coach et formateur DevOps | Une prestation ? Prenez contact au +33 (0)4 83 28 80 40 - CELAD - Sophia-Antipolis.

5 Comments

  1. Clement dit :

    Sympa… Mais où va-t-on ?
    On parle de “cluster”, mais encore ?
    Quelle est la finalité ?
    C’est juste pour empiler physiquement des cartes?
    C’est pour monter un cluster pour faire du FAAS au dessus de Kubernetes ?

    • Bonjour Clement,
      Le but est d’avoir une plateforme physique pour faire des tests de provisionning, orchestration avec Swarm, kubernetes, mesos, des test de load balancing et services registry avec consul, traefik, de la containérisation Docker, etc… Tester la scalabilité et la résilience du cluster et son comportement. Le cluster n’a pas de but à faire de la production, mais simplement du test d’outils DevOps.

  2. DrJohn dit :

    Bonsoir Michaël,

    Un projet sympa, intéressant, et qui prend bien moins de place que mon mini cluster à base de PC de récup.

    Je cherchais des câbles micro usb courts. Ca prend peu de place et c’est souvent utile.

    Peut-être une coquille dans ton article : ton lien pour les câbles USB m’a amené droit à des câbles Lightning pour téléphones Apple…
    … Avec un bon vieux brutal de 300 tout passe, mais j’ai quand-même un doute pour la suite. Tu confirmes ?

  3. Pieciak dit :

    Bonjour,
    J’aimerais savoir cb de ram obtient on ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *